La qualité de l’eau

 

Contrôler régulièrement l’eau que vous donnez à vos animaux est un gage de sécurité et de santé animale.

Contacter le GDS 03 pour réaliser vos analyses d’eaux

Et être conseillé sur vos points d’abreuvement !!

 

Pourquoi maitriser la qualité de l’eau ?

La quantité d’eau absorbée par les animaux d’élevage est très élevée : dans l’ensemble, toutes espèces confondues, on considère qu’il faut cinq litres d’eau pour un kilogramme de matière sèche ingérée, soit jusqu’à cent litres par jour pour une vache en lactation, cinquante litres seulement pour une vache allaitante.

La consommation d’eau augmente avec :

        -          La nature des aliments : la consommation d’aliments secs augmente celle d’eau et inversement.

        -          Les conditions climatiques : selon la température extérieure, mais aussi en fonction de la température de l’eau

        -          Le stade physiologique : poids, croissance, gestation, production, tarissement…

 

L’absorption de telles quantités laissent supposer l’importance de la qualité de l’eau:

      Pour la santé des animaux : contaminants chimiques facteurs d’allergies, cancers ou perturbations endocriniennes (nitrates, pesticides…), maladies infectieuses parfois graves (comme la salmonellose, ou la paratuberculose : l’eau peut être vecteur du bacille de John) mais le plus souvent bénignes, bien que pouvant avoir des conséquences économiques et sanitaires importantes (surtout en cas de parasitisme associé, ou bien dans le cas de zoonoses).

      Pour la préservation du matériel de traite et de stockage du lait : corrosion due au pH, entartrage du au calcaire, colmatage du au fer…

Les conséquences d’une eau de mauvaise qualité sont multiples, mais les principaux sont tout de même les suivants :

    -          Défauts organoleptiques : couleur, goût et odeur : l’impact d’un défaut organoleptique portera sur la productivité : si la consommation en eau baisse de 40 %, la production laitière baissera de 16 %.  Par ailleurs, la présence de fèces dans l’eau entraine une forte diminution de sa consommation.

    -          Mauvaise qualité microbiologique : présence d’agents pathogènes : parasites, virus, bactéries… (risque important dans les mares et étangs).

    -          Défauts physico-chimiques : pH, température, dureté, fer, nitrate, plomb…

Afin de gérer au mieux l’eau dans les élevages, il est recommandé d’effectuer des analyses d’eau sur les exploitations au moins une fois par an afin d’être fixé sur la qualité de l’eau donnée aux animaux. Celle-ci va directement influer sur leurs productions et ainsi sur le revenu de l’éleveur.

En effet, une vache qui boit moins, produit moins de lait pour son veau, il aura donc un gain moyen quotidien moins élevé, et il  nécessitera plus d’aliments pour arriver au poids de vente recherché.

De plus, les analyses d’eau permettent de limiter les risques sanitaires en décelant la présence d’agents pathogènes responsables de pathologies graves (salmonelloses, leptospiroses…) voire de zoonoses.

En définitive, la qualité de l’eau distribuée dans les exploitations doit toujours être maitrisée. Il est préférable d’exclure les eaux à risques pour l’abreuvement au champ : mare, ruisseau, rivière, puits fortement exposés qui se dégradent après des pluviométries importantes.

Pour connaître les tarifs de prestations : Cliquer ici



Découvrez notre filiale


Accès Vétérinaire :

Accès Éleveur :

Accès Laboratoire :


Découvrez le GDS Apicole :
           

Découvrez le :

Découvrez le :

Découvrez le :