FCO

Conditions générales d'échanges vers d'autres États Membres d'animaux à destination élevage ou engraissements :
Soit animaux vaccinés : à compter
- d'un délai de 60 jours après la fin de la primo-vaccination OU
- d'un délai 14 jours après le début de l'acquisition de l'immunité, telle que prescrite par le RCP du vaccin, assorti d'une PCR négative.

Soit animaux non vaccinables ou non vaccinés : sous couvert des résultats de test sanguins, préalablement à leur expédition, selon les modalités suivantes :
- Une sérologie spécifique (Séro neutalisation des sérotypes 8 et 4), avec résultat positif, réalisée au moins 30 jours avant la date du mouvement, + dépistage PCR de groupe, dont le résultat s'est avéré négatif, au plus tôt 7 jours avant la date du mouvement

A destination de l'Espagne : départ possible de tous les ruminants sous condition de désinsectisation et PCR de groupe avec 14 jours de désinsectisation préalable. Sinon vaccination BTV 4 et BTV 8 (de l'animal ou de sa mère et troupeau d'origine)

A destination de l'Italie : départ possible des animaux vaccinés BTV8. Pour les animaux de moins de 90 jours seulement : sous condition de PCR de groupe (comme pour l'Espagne) MAIS avec 7 jours de désinsectisation préalablement au prélèvement.
.










Nouveaux modèles d'ASDA

Le règlement européen 178/2002 ainsi que les règlements constitutifs du « paquet hygiène » fixent un certain nombre de grands principes visant à favoriser l'approche intégrée « de la fourche à la fourchette », la responsabilité des exploitants, le recours aux bonnes pratiques d'hygiène et à la démarche HACCP en abattoir dans la prévention et la maîtrise des risques sanitaires. Afin de mieux maîtriser la qualité de la « matière première » que constituent les animaux vivants au niveau de l'abattoir, le paquet hygiène prévoit notamment la circulation d'une information sur la chaîne alimentaire qui doit servir à la fois :

- aux exploitants d'abattoir dans le cadre de leur plan de maîtrise sanitaire,
- aux services d'inspection dans le cadre des inspections ante et post mortem,
- aux éleveurs, dans le cadre du retour d'information de l'abattoir vers les éleveurs.
.

Télécharger la plaquette...

Télécharger le document d'accompagnement des anciennes cartes vertes...

Télécharger le document d'accompagnement des anciennes cartes jaunes...





Opération BVD

Le virus de la BVD (diarrhée virale bovine) est une cause fréquente de maladies d'élevage, soit directement, soit indirectement en favorisant le développement d'autres problèmes sanitaires. Les conséquences sont variables selon les élevages.
Un passage du virus peut ainsi passer inaperçu ou provoquer des pertes (mortalité, frais vétérinaires) lourdes de conséquences économiques. Selon l'observatoire de la BVD, on estime le coût d'un passage BVD de l'ordre de 70 euros par vache en moyenne. Le GDS reste plus que jamais mobilisé face à cette problématique en vous proposant en plus des plans d'assainissement et du dépistage à l'introduction une méthode de recherche innovante, le dépistage par biopsie auriculaire.
Cette méthode permet de dépister précocement les I.P.I. (Infecté Permanent Immunotolérant) et ainsi d'éviter les effets néfastes sur le reste du troupeau.
.

Télécharger la plaquette...



Découvrez notre filiale


Accès Vétérinaire :

Accès Éleveur :

Accès Laboratoire :


Découvrez le GDS Apicole :
           

Découvrez le :

Découvrez le :

Découvrez le :